PSD2 — the electroshock and aftermath [French translation provided]

PSD2
PSD2

In the last years, PSD2 has been a violent electroshock for financial institutions. Banking institutions did not see it as a viable opportunity!

A large number of banking institutions still see PSD2 as a terrible threat to their purring business!

PSD2: Why is it perceived as a threat?

The fear of losing the customer relationship is the starting point. Opening up services to third-party applications, whether for payment or aggregation, involves an intermediary who, managing the relationship with the final customer, will be the only one with full knowledge.

However, this is quite the opposite of the spirit of the law. Indeed, it must be understood that even before the PSD2 was conceived, there were aggregators which, via screen scraping tools, played the role of an intermediary.

The only thing that this directive changes is that from now on, these third-party players are regulated in terms of security in the same way as financial institutions.

To a minor extent, this directive is seen as a potential risk, because the client is now not only linked to one sales advisor but can take advantage of multiple advisors, sometimes even robotized (RobotAdvisor).

Some have seen this as a risk, particularly concerning bank overdraft fees, which would necessarily be reduced if the client could get better advice.

Axway’s contribution to these projects…

Axway met its customers’ expectations by providing a simple, reliable, fast, and secure response to the regulator’s requirements.

In France, a large majority of PSD2 flows through our AMPLIFY™ API Management tools. Our customers are looking for secure products, meeting the highest security certifications (Common Criteria EAL4+). Our AMPLIFY™ platform is the best solution to meet PSD2 requirements.

PSD2 the first step

From our point of view, PSD2 is just the first step. It has enabled financial institutions to understand that Open Banking, imposed by the regulator, is not a source of risk.

We now need to initiate a second stage in the project, which will lead the banks to embrace the business opportunity that these new distribution channels (APIs) can present.

Our Catalyst approach aims to help our banking customers make good decisions.

For the most advanced decision, they understand that APIs can be the digital answer to their quest for proximity. This proximity, traditionally achieved by opening bank branches close to where customers live or work, is translated in the digital world by a seamless integration in the moments of life. And for this integration to succeed, the new digital distribution channels that are  APIs must be wide open.

Examples

Let’s take the example of a shopping journey on the Internet. We could imagine that access to one’s customer account information would allow us to better advise the customer in his purchases, automatically avoiding offering him products that do not fit his budget. This is for individuals.

For professionals, we could completely integrate factoring services directly into management tools for craftsmen. In addition to the management of its stock, its customer base, its invoices, it would be possible to integrate also, in a transparent way, a vision of the balance of its accounts. The examples are endless.

Banks still need to understand the benefits of embracing this new distribution channel by offering a complete opening of their services in the form of an Open API.

Axway contributes to the construction of this “Bank as a service”

Once again, we have the most relevant software offering to meet the needs of our banking customers. Indeed, in Axway’s DNA, there is the creation of ecosystems.

In the case of banking, we have been the processors of bank clearing for 30 years. This trust in tools is essential to build on the solid foundations of “bank as a service.” But it is not enough.

We also need to ensure perfect security, as we saw earlier. Above all, we need to provide governance tools for these new distribution channels.

You don’t manage an open information system the way you managed a closed system in the 1990s. The simplicity of open systems made possible by APIs is an exceptional source of acceleration for partnerships, which create so many new forms of relationships and connections.

You have to be able to manage all these new business interactions with the right tools. To achieve this, we offer a unique asset on the market, which is particularly effective in managing this ecosystem, a real “control tower” of the open information system.

Our “Unified Catalog” enables complete and precise governance of interactions, offering a 360-degree view of partnerships and enabling specific policies to be managed for each of the APIs interconnecting external players with our Information System (IS).

Finally, it should be added that we offer all the modules to monetize these services either directly on the APIs, or via precise usage statistics.

What about the Bank as a Platform? Can Axway play a role in it?

As a preamble, it should be pointed out that the notion of “bank as a platform” is not very widespread, as it has such an in-depth impact on the traditional business of bankers.

It requires a perfect understanding of the mechanisms of the network economy, a review of its mission statements, and an adjustment of its strategy.

It is such a disruptive model that few bankers have embarked on this path which, for us, is a guarantee of future success. To be convinced of this, you only have to look at the fact that all the largest market capitalization has moved to the platform-company side in the last 10 years. Let’s mention Amazon, Google, Apple, Salesforce, Facebook, etc.

Positioning yourself as a BAAP means agreeing to no longer offer only your own services in the form of an API, but to take advantage of your security and broad customer base to offer, alongside your services, the services of other companies.

A service marketplace is then created, and indirect revenues are generated from commissions. Within the framework of the construction of such an ecosystem, we can accompany our customers in their missions, their vision, their strategy.

That’s what the Accelerate Workshop Catalyst approach is all about. We support our customers from the first thoughts to the production launch, and we offer them all the capabilities of our products, including HIP (hybrid integration platform), to deliver these projects in a very short period.

Axway is the only solution provider to offer this opportunity to capitalize on its legacy, which is sometimes 30 years old, to project itself into a business vision of the 2020s! This is our mission.

Learn more about Open Banking, Open API, and PSD2, a story to tell.

traduction en français

DSP2 — L’électrochoc et ses conséquences

Ces dernières années, la DSP2 a été un violent électrochoc pour les établissements financiers. Ces institutions ne l’ont pas perçue comme une opportunité! La DSP2 a été vue, et reste vue pour un grand nombre d’établissements bancaires, comme une terrible menace sur leur business ronronnant!

DSP2: En quoi a-t-elle été perçue comme une menace ?

Tout d’abord, la peur de la perte de la relation client. L’ouverture de services à des applications tiers, que ce soit pour du paiement ou de l’agrégation, voit s’immiscer un intermédiaire qui, gérant la relation finale avec le client, sera le seul à disposer de sa parfaite connaissance. Pourtant, l’esprit de cette loi est tout le contraire. En effet, il faut bien voir qu’avant même que ne soit pensée la DSP2, il existait des agrégateurs qui, via des outils de screenscrapping, jouaient ce rôle d’intermédiaire. La seule chose que cette directive change, c’est que dorénavant, ces acteurs tiers sont régulés en termes de sécurité au même titre que les établissements financiers.

Dans une moindre mesure, cette directive est vue comme un risque potentiel, car le client n’est plus lié qu’à un seul conseiller commercial, mais peut profiter de multiples conseillers, parfois même robotisés (RobotAdvisor). Certains y ont vu un risque, notamment concernant les frais de découverts bancaires qui seraient forcément réduits si le client pouvait obtenir un meilleur conseil.

Le rôle d’Axway dans ces projets.

Axway a comblé les attentes de ses clients en permettant une réponse simple, fiable, rapide et sécurisée aux exigences du régulateur. En France, une large majorité des flux DSP2 passent par nos outils AMPLIFY™ d’API Management. Nos clients recherchent des produits extrêmement sécurisés, répondant notamment aux certifications de sécurité les plus élevées (Common Criteria EAL4+). Notre plate-forme AMPLIFY™ est la meilleure solution pour répondre aux exigences DSP2.

La DSP2 n’est qu’une premiere étape.

De notre point de vue, la DSP2 n’est qu’une première étape. Elle a permis aux établissements financiers de comprendre que l’Open Banking, imposée par le régulateur, n’est pas une source de risque. Il faut maintenant entamer une deuxième étape dans le projet, qui amènera les banques à saisir l’opportunité business que peuvent présenter ces nouveaux canaux de distribution que sont les API.

Notre démarche Catalyst <www> vise a apporter les meilleures réponses à nos clients banquiers qui, pour les plus avancés, comprennent que les API peuvent être une réponse digitale à leur quête de proximité. Cette proximité, traditionnellement opérée par l’ouverture d’agences bancaires près des lieux d’habitation ou de travail des clients, se traduit dans le monde digital par une intégration transparente dans les moments de vie. Et pour que cette intégration réussisse, il faut ouvrir en grand les nouveaux canaux de distribution digitaux que sont les API.

Exemple

Les besoins de service financier sont présents dans quasiment tous les moments de vie. Prenons l’exemple d’un parcours d’achat sur Internet. Nous pourrions imaginer que l’accès aux informations sur les comptes des clients permettrait de mieux conseiller le client dans ses achats, en évitant automatiquement de lui proposer des produits qui ne correspondent pas à son budget. Ça, c’est pour les particuliers. Pour les professionnels, nous pourrions tout à fait intégrer des services d’affacturage directement dans des outils de gestion pour les artisans. En plus de la gestion de son stock, de sa base de client, de ses factures, il serait possible d’intégrer aussi, de manière transparente, une vision de la balance de ses comptes. Les exemples sont infinis.

Encore faut-il que les banques comprennent tout l’intérêt d’embrasser ce nouveau canal de distribution en proposant une ouverture complète de leurs services sous forme d’open API.

Contribution d’Axway dans la construction de cette « Bank as a service » ?

Nous avons une fois de plus l’offre logicielle la plus pertinente pour répondre aux besoins de nos clients banquiers. En effet, dans l’ADN d’axway, il y a la création d’écosystèmes. Dans le cas de la banque, nous sommes les processeurs des compensations bancaires depuis 30 ans. Cette confiance dans les outils est indispensable pour bâtir les fondations solides de la « bank as a service ». Mais cela ne suffit pas. Il faut en plus assurer une parfaite sécurité, comme nous l’avons vu précédemment, mais surtout fournir des outils de gouvernance de ces nouveaux canaux de distribution. On ne gère pas un système d’information ouvert comme on gérait un système fermé dans les années 90. La facilité d’ouverture permise par les API est une source exceptionnelle d’accélération des partenariats, qui créent autant de nouvelle forme de relation, de connexions. Il faut pouvoir gérer toutes ces nouvelles interactions commerciales avec les bons outils. Nous offrons à cette fin un atout unique sur le marché, particulièrement efficace pour gérer cet écosystème, une véritable « tour de contrôle » du système d’information ouvert.

Notre « Unified Catalog » permet une gouvernance complète et précise des interactions, proposant une vue 360 sur les partenariats et permettant de piloter les politiques spécifiques pour chacune des API interconnectant les acteurs externes avec notre SI.

Enfin, il faut ajouter que nous proposons tous les modules afin de monétiser ces services soit directement sur les API, soit via des statistiques précises d’usage.

Qu’en est-il de la Bank as a Platform ?

En préambule, il faut préciser que la notion de «  bank as a platform » n’est pas très répandue, tant elle percute en profondeur le business traditionnel des banquiers. Elle nécessite une parfaite compréhension des mécanismes de la « network economy », une re-vision de ses « mission statement » et un ajustement de sa stratégie. Elle propose un modèle tellement disruptif que peu de banquiers se sont engagés sur cette voie qui, pour nous, est gage de réussite future. Pour s’en persuader, il suffit de constater que la totalité des plus grandes capitalisations boursières est passée, en 10 ans, du côté des entreprises-plateforme. Citons, Amazon, Google, Apple, Salesforce, Facebook, etc.

Se positionner en tant que BAAP, c’est accepter de ne plus offrir seulement ses propres services sous forme d’API, mais de profiter de ses atouts de sécurité et de large clientèle pour proposer, à côté de ses propres services, les services d’autres entreprises. On crée alors une place de marché des services, et les revenus indirects proviennent alors des commissions. Dans le cadre de la construction d’un tel écosystème, nous pouvons accompagner nos clients dans leurs missions, leur vision, leur stratégie. C’est tout l’intérêt de la démarche des Accelerate Workshop Catalyst. Nous accompagnons les clients depuis les premières réflexions jusque’à la mise en production, et nous leur offrons toutes les capacités de nos produits, notamment les fonctions portées par le HIP, l’intégration hybride, pour délivrer ces projets dans un laps de temps très court.

Axway est le seul éditeur de solution à proposer cette possibilité de capitaliser sur son héritage, composé dans les banques de services parfois vieux de 30 ans, pour se projeter dans une vision business des années 2020 ! C’est notre mission.

En savoir plus sur Open Banking, Open API et DSP2, une histoire à raconter.

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here